Login Logout

HowtoSamba

Cette page a été importée automatiquement de notre ancien wiki mais n’a pas encore été révisée.

Howto Samba

Installation

# aptitude install samba

TODO…

Configuration

Attention : la configuration est rechargée automatiquement toutes les 60s …ce qui est pratique mais peut avoir des effets indésirables !

/etc/samba/smb.conf

Installer un BDC (Backup Domain Controler)

http://www.samba.org/samba/docs/man/Samba-HOWTO-Collection/samba-bdc.html

http://contribs.martymac.org/samba2.2-Ldap/html/7/

  1. Configurer une réplication LDAP master -> slave (note: s’assurer que les attributs de mot de passe sont bien synchroniser)

  2. Configurer smb.conf sur le BDC ainsi :

passdb backend = ldapsam:ldap://127.0.0.1
domain master = no
domain logons = yes
  1. Sur le BDC, bien penser à également positionner le mot de passe LDAP : smbpasswd -W

  2. Joindre le BDC au domaine via :

# net rpc join -S PDC -Uadmin
Enter admin's password:
Joined domain DOMAIN.

Attention, il peut être nécessaire de répéter l’opération 2 fois (bien s’assurer que la machine bdc$ a été créée entre temps).

  1. Forcer le SID du BDC :
# net rpc getsid -S PDC
Storing SID S-1-5-21-123-456-789 for Domain DOMAIN in secrets.tdb
# net setlocalsid S-1-5-21-123-456-789
# /etc/init.d/samba stop && /etc/init.d/samba start

Intégration des postes

Note importante : pour joindre un poste à un domaine Microsoft, il faut impérativement qu’il ait une version Pro (pas de version Familiale !) : Windows XP Pro ou Windows Seven Pro.

Windows XP Pro

http://www.gcolpart.com/howto/samba.php4#clients

Windows Seven Pro

Procédure dispo ici : https://wiki.samba.org/index.php/Windows7

Windows 10

ça marche, en changeant les mêmes clés de registre que sous Windows 7, cf https://wiki.samba.org/index.php/Windows7

Tester la conexion

Les test vont se faire avec la commande smbclient :

# apt install smbclient

Lister les partages :

smbclient -L localhost -U username

Se connecter a un partage :

smbclient //localhost/partage -U username

FAQ

NT_STATUS_ACCESS_DENIED lors de la jonction à un domaine

Si vous avez quelque chose ressemblant à ceci :

[2012/01/24 17:24:17.352908,  4] smbd/reply.c:786(reply_tcon_and_X) Client requested device type [?????] for share [IPC$]
[2012/01/24 17:24:17.352943,  3] lib/access.c:389(check_access) check_access: no hostnames in host allow/deny list.
[2012/01/24 17:24:17.353015,  2] lib/access.c:406(check_access) Allowed connection from  (192.168.0.111)
[2012/01/24 17:24:17.353510,  4] passdb/pdb_ldap.c:1601(ldapsam_getsampwnam) ldapsam_getsampwnam: Unable to locate user [root] count=0
[2012/01/24 17:24:17.353856,  2] smbd/service.c:598(create_connection_server_info) user 'myadmin' (from session setup) not permitted to access this share (ipc$)
create_connection_server_info failed: NT_STATUS_ACCESS_DENIED
[2012/01/24 17:24:17.353891,  3] smbd/error.c:80(error_packet_set)
error packet at smbd/reply.c(795) cmd=117 (SMBtconX) NT_STATUS_ACCESS_DENIED

Alors il est très probable que cela soit du à :

invalid users           = root

Expiration d’un compte

Expiration d’un compte (avec smbldap-tools) : smbldap-usermod -e YYYY-MM-DD

Forcer le changement de mot de passe : smbldap-usermod -B 1

Mise en place d’une « corbeille » sur un partage réseau

Il est possible de faire en sorte que les fichiers supprimés par les utilisateurs sur un partage soient déplacés dans un répertoire spécifique, de sorte qu’ils puissent les récupérer en cas d’erreur. Cela se fait avec le module recycle de Samba.

Exemple de configartion (à rajouter dans chacun des partages si besoin) :

vfs object = recycle
        recycle:repository = .trash/%U
        recycle:keeptree = Yes
        recycle:touch = Yes
        recycle:versions = Yes
        recycle:maxsixe = 0
        #recycle:exclude = *.tmp
        #recycle:exclude_dir = /tmp

Les fichiers supprimés seront déplacés dans le répertoire .trash relatif au partage, et rangés dans un répertoire au nom de l’utilisateur qui l’a supprimé. Si le fichier existe déjà, une copie est fait en Copy #x of filename (grâce à l’option recycle:versions).

Pour plus d’informations sur les options possible : http://www.samba.org/samba/docs/man/Samba-HOWTO-Collection/VFS.html#id2651247

Les fichiers conservés ne sont pas limités dans le temps. Pour cela on pourra mettre un cron qui nettoiera le répertoire concerné :

32 4 * * * find /home/samba/foo/.trash/ -type f -atime +7 -delete

Bien s’assurer dans ce cas que l’option recycle:touch est active pour que la date d’accès soit mise à jour lors du déplacement du fichier.

Synchronisation des mots de passe Unix vers Samba

Le but ici est de faire en sorte que lors d’un changement de mot de passe avec la commande passwd, le changement soit aussi appliqué sur le mot de passe Samba.

  • Installation du module PAM nécessaire :
# aptitude install libpam-smbpass
  • Ajout du module dans le fichier /etc/pam.d/common-password :
password   required     pam_smbpass.so nullok use_authtok try_first_pass

Il faut aussi modifier dans le même fichier la ligne concernant le module pam_ldap (ou pam_unix si LDAP n’est pas utilisé) pour passer required à requisite (force à se terminer à la première erreur, pour éviter que les 2 mots de passe ne soient désynchronisés) :

#password   required     pam_ldap.so use_first_pass
password   requisite    pam_ldap.so use_first_pass
  • Ajout du module dans le fichier /etc/pam.d/common-auth :
auth    optional        pam_smbpass.so migrate

Note : pour que l’utilisateur puisse changer son mot de passe, il faut que les 2 mots de passe soient déjà synchronisés.

Import des comptes d’un fichier smbpasswd vers la db interne à Samba (passdb.tdb)

# pdbedit -i smbpasswd

Forcer un changement de mot de passe utilisateur

Pour qu’un utilisateur soit invité à changer son mot de passe à la prochaine connexion, il faut forcer l’attribut sambaPwdMustChange à 0. À partir de Samba 3.2, cela ne suffit plus, et il faut également définir sambaPwdLastSet à 0.

L’utilisateur serra averti par un message Windows comme quoi son mot de passe expire aujourd’hui, mais il aura toujours la possibilité de refuser de le changer et de reporter le changement indéfiniment. Pour éviter cela, il faut retirer le flag X du champs sambaAcctFlags, pour réellement faire expirer le mot de passe.

Au final, ça donne :

sambaPwdLastSet: 0
sambaPwdMustChange: 0
sambaAcctFlags: [U          ]

Erreur Rejecting auth request from client CLIENT machine account CLIENT$

Windows gère des “credentials machine” c’est-à-dire une sorte de mot de passe associé à la machine. Tous les 30 jours (au moins), il le renouvelle et doit donc transmettre son nouveau mot de passe à Samba (il est inscrit dans LDAP dans l’attribut “sambaNTPassword” de l’entrée machine CLIENT\(). Si il y a un souci de synchronisation (erreur réseau au démarrage, erreur temporaire, etc.) il peut être nécessaire de réinitialiser ces infos. Deux possibilités : - supprimer les attributs sambaNTPassword et sambaPwdLastSet associées à MACHINE\) et redémarrer la machine - sortir la machine du domaine, effacer l’entrée LDAP associée à la machine, et rentrer à nouveau la machine dans le domaine

Note : si besoin (mais c’est moins sécurisé…), il est possible de désactiver ce renouvellement de mot de passe machine via une clé de registre :

Client-Registry: [HKLM\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\Netlogon\Parameters] "DisablePasswordChange"=dword:00000001

Installation et Configuration de Samba sans LDAP

Installation

# aptitude install samba

Sur Debian 6 Squeeze il est nécessaire d’installer aussi les paquets suivants:

# aptitude install samba-common samba-tools

Configuration

La configuration du serveur se fait dans le fichier /etc/samba/smb.conf:

[global]
        workgroup = Nom_du_groupe
        netbios name = Nom_du_serveur
        security = user
        interfaces = eth0
        syslog = 0
        log file = /var/log/samba/log.%m
        log level = 1
        max log size = 1000

[NOM_DU_PARTAGE]
        path = /home/chemin_du_dossier
        valid users = nom_du_user_samba
        create mask = 0777
        force create mode = 0777
        directory mask = 0777
        force directory mode = 0777
        browseable = yes
        comment = Commentaire_sur_le_partage
        writable = yes
        write list = liste_des_users_autorisé

Ajout d’un utilisateur Samba

L’ajout d’un utilisateur Samba se fait avec la commande suivante:

smbpasswd -a nom_de_l'utilisateur

Un mot de passe pour cet utilisateur est demandé, l’utilisateur crée doit déjà exister en tant que utilisateur UNIX.